Au Mollard rien n'est comme ailleurs, entre autres particularités nous avons le privilège d'être ami avec le VRAI Père-Noël.

DSCI3076

Tantôt mon ami le curé Joubert s'interrogeait sur l'origine de cette amitié exceptionnelle. Ma fonction de Garde champêtre me donnant accès à l'historique de notre commune libre, je connais par le menu nombres d'anecdotes et me fis un plaisir de lui narrer cette belle histoire en répondant à sa question lorsqu'il m'a demandé avec pertinence : 

 -dis z-y-moi mon bon garde, pourquoi donc au Mollard l’père Noël y donne les jouets avant la Noël ?

PB

 - Ben mon brave curâ ça remonte encore plus vieux qu’le marché d’Voiron !

cartes-postales-photos-Tour-de-Marche-VOIRON-38500-10148-20080315-c3l8t5p4t9u8v4k7r6z0

 y’a des siècles et des siècles comme tu dis puis à la grand-messe des dimanches.

 PICT0021

Aux bords de la Fure les autrefois y’ avait plein d’forgerons: les meilleurs compagnons de toute l’Europe. Ca t’faisait un d’ces foins quand y cabassaient tous ensemble leur ferraille !

images[4]

 Enfin bref, ils savaient tellement bien y faire qu’avait qu'eux qu’arrivaient à ferrer les rennes comme y faut. C’est là que le Père Noël amène toujours les siens car il ne faudrait pas qu'ils glissent comme ça.

 r02[1] 

 Alors y s’radine tous les ans et y passe un peu avant la Noël loger chez les Melons . Mais y’à eu vers Rives, j’ sais pas trop où, après la guerre, un maréchal ferrant têtu comme un mulet. Fallait lui laisser les bêtes deux trois jours, y voulait pas ferrer si on l’regardait.

copie-1-forgeron[1]

 L’père Noël c'est un chic type mais toujours à s’cailler le sang, à s’faire d’la bile, alors sans bouchonner ses bêtiàs deux jours il était tout chablaté…. Les Melons faisaient bien tout pour le requinquiller, Rien à faire, y faisait même la bôbe devant l’omelette aux cèpes. Pourtant le père Chavance, le cafetier mettait pas du bacò ! Il avait sorti d’son chambro un bon p’tit rouge de la cave à Colongo  pour faire glisser et pour sûr que c'était du bon ! ... En plus, histoire de passer l'temps on s’réunissait le soir pour le souper et le curé disait des blagues….

curé 2

  mais pas mèche ! Le pauv’ vieux, tout retourné, restait là à cacaboson devant le sapin pour tenir compagnie aux bestiaux du mollard. Sans ses rennes il était prêt à chougner et à pigner comme un gone et voulait rien manger.

Fond_ecran_pere_noel_05[1]

 C’est là qu’ Lilly Galland, le maire de l'époque, a dit : « ça peut pas durer faut faire quequechose ! » et il a puis réuni tous les melons : « Allez on sort le bariot de chez Guilloud, on le poussera nous, ça va bin lui changer les idées ! » et y z-ont décidé d’faire une tournée de l’avant au Mollard. Du coup l’Père Noël qui sait pas dire non, bin il a mis ses affutiaux du grand soir deux semaines avant et distribué les jouets aux matrouillons avec toute l'équipe du Lilly. Eh bin dis didon d’voir tous ces melounets avec des mirettes comme des soucoupes ça l’a tout revigouré.

p1010290[1]

 Et puis voilà  !  C’ est depuis, pour faire plaisir aux Melons et aux gamins du quartier qu’il passe toutes les années faire une p’tiote tournée pendant qu’on ferre ses rennes. Du coup après on va puis tous avec lui pour faire pêter une miaille aux mamies de l’a maison de retraite et leur chanter deux trois chansons.

DSCI1486_edited

- Bin dit, l’garde, y’a bin qu’au Mollard qu’on voit ça hein ? Y’a beau dire, les Melons on est pi pas quand-même des quand-même ! Et c’t’année y passe quand ?

- Le 10  décembre mon curâ, p’t’ête bin qu’on tornaillera un p’tit coup avec lui ? qu’esse t’en pense ?

- Ouyààà vouais faut marquer l’coup ! en plus ce saprès Père Noël ça lui fait autant plaisir qu’aux matrùs !! allez Ouah ! Au 10 décembre mon garde et salut bien la Fanfouette, y’a un bail que j’lai pas vu aux vêpres….Mais dis voir tu parleras bin de tout ça dans ton blog hein ?

-Bien sûr ... Allez tiens, j’ te mettrais même deux trois p'tites photos.

 


 

Précision pour les enfants qui ne sont pas du Mollard….Cette histoire est (presque) entièrement

VRAIE