En lisant vos commentaires, j'ai l'impression qu'en faisant des choses naturelles nous paraissons être des personnages exceptionnels. On fait les clowns, on se déguise, on rigole avec les mômes du quartier que nous adorons et  qui ( je suis sûr qu'il y a un rapport de cause à effet) nous respectent et cela semble venir d'une planète merveilleuse. Pourtant nous ne faisons que ce que nos aînés on fait pour nous. Regardez, voici un arbre de Noël du Mollard que je situe fin des années cinquante ou au tout début des années soixante, à l'époque les hommes se réunissaient dans l'atelier de mon père et fabriquaient nos jouets : Trottinettes, tricycles, lits de poupée....C'était après le baby-boom combien étions nous les yeux émerveillés à participer à cet arbre de Noël ? Bien sûr j'ai été un des premiers à ne pas croire aux pères Noël, je les voyait en tablier de soudeur continuer à s'échiner après des journées de 12H à préparer la fête. Pourtant le jour J, dans la grande salle de la limonaderie du quartier, j'étais aussi ravi que mes compagnons.

Copie de DSCI0946

Alors quoi de plus normal, d'aller l'après midi faire un petit coucou à cette génération qui nous a transmis ces bonnes choses. Après la distribution aux gamins et le rapide casse-croûte dans la rigolade on se rend à l'EHPAD. Passant devant la maison de retraite, nous sommes ovationnés, mais pour ce bâtiment là la fête sera samedi prochain.

DSCI0947

Aujourd'hui c'est au long séjour;

DSCI0956

Plusieurs assoc. sont là...Oups ! deux pères Noël. . . Bon ici ce n'ai pas si grave.

DSCI0953

le personnel s'affaire

DSCI0964

De plus sous la houlette de l'animatrice Chantal,  les blouses blanches ne reculent devant aucun effort.

DSCI0972

Tout est en ordre : Le curé-renne fait l'ane

DSCI0967

Marguerite chante

DSCI0958

L'accordéoniste accordéonne

DSCI0965

Ah ! on a peut être recruté le futur garde-champêtre du Mollard !

DSCI0974

Avant de quitter tout ce monde la petite visite chez "NOTRE" Jojo la préférée du Mollard s'impose. Je dis "NOTRE" Jojo car c'est elle qui nous consolait à la maternelle, lorsque nous avions trois ou quatre ans. Aujourd'hui je crois qu'on l'appellerait puéricultrice ou assistante d'école ou je ne sais quoi. Dans les années cinquante tout le village l'appelait LA Joëlle et les enfants : MA Joëlle. Sa longue maladie l'a conduite là, après le décès de son Jeannot, notre copain. Elle se morfond ici avec toute sa culture, toute sa mémoire mais sans ses muscles, sa méchante maladie qui la ronge l'a clouée là.

DSCI0971

Finalement si aujourd'hui certaines valeurs se perdent ne serait ce pas juste à cause du vocabulaire ?

Il y a cinq bonnes décennies ma mère disait : " J'ai vu la Joëlle ..Bin si ! tu sais bien, celle de l'école maternelle qui fricote avec le Jeannot des abattoirs, j'lui ai dit de secouer un peu le jean-Mi, il dort debout".

Aujourd'hui une bonne mère dirait : " J'ai rencontré l'assistante maternelle du groupe scolaire Libération et lui ai expliqué que si mon Kévin parait nonchalant c'est normal, j'ai lu dans " Psy à quat sous" que tous les futurs surdoués ont cette attitude"

...Cela détend peut être un peu les liens de sympathie naturelle .

Alors au Mollard on essai juste d'éviter ça. Oh ! Bien sûr souvent on passe pour des rustres, des ringards ou autres gaulois irréductibles (je me souviens l'article sur les communes libres d'un certain  François Mailhes qui se veut journaliste à la tribune de Lyon). Mais ce qui fait que nous ne levons pas le pieds ce sont des petits riens tel celui ci : En rentrant de cette journée chargée beaucoup plus de joie et d'émotion, que de travail ou de dévouement, on voit arriver en courant vers le père Noël deux gamines qui passaient ici par hasard.

DSCI0975

nous sommes désolés personne n'a plus une seule papillote en poche, et bien qu'importe ! leur bonheur se lit sur leurs visage. Maman photographie, Papa Noël avec la complicité de la mère affirme qu'il n'oublira pas les petits souliers le 24 et qu'il y aura une belle surprise. Ce n'est qu'après avoir obtenu la promesse d'être encore plus sage en 2012 qu'il prendra la pose pour une autre photo...

DSCI0976

Allez apprenons juste à rester normaux c'est si


SIMPLE