Encore une petite traboule avec Antiblues qui relate ici l’arnaque à la viande

Qui décide dans notre pays de l’importance d’un fait pour établir  les priorités de l’info ?

Il y a quelques jours j’étais totalement révolté en apprenant qu’une société livrant 130 crèches Parisiennes avait distribué par deux fois du poulet périmé ( de deux semaines ! ) pour les repas enfantins....Depuis aucune nouvelle.

images

 Dans le même temps, l’arnaque à la viande de cheval prend l’ampleur d’une catastrophe internationale.  

 

findus

 

Il est bien entendu que je trouve tout à fait normal de punir sévèrement toute tromperie sur la valeur du produit que l’on achète, et je conçois aisément que certaines personnes n’apprécient pas du tout qu’on leur ait fait manger  par filouterie quelque chose qu’ils refusent habituellement de consommer.

 

sorcière

Mais franchement, n’est il pas plus traumatisant de penser que sans la vigilance de quelques employées sérieuses un risque de salmonellose menaçait des centaines d’enfants ?

Où en est cette affaire ? Pourquoi est elle occultée ? Pourquoi l’arnaque sans risque sanitaire passe dans les médias avant la dangereuse fraude qui aurait pu conduire au drame.

 

mort

 Il est vrai comme me le signifiait récemment un copinaute avec humour mais objectivité, je « n’imprime plus ». J’espère surtout que les vendeurs de poulets avariés seront au moins aussi lourdement condamnés que les faussaires qui eux impriment les étiquettes.

 

jpg

A propos d’étiquettes qui les lit attentivement ? Avez-vous déjà remarqué, vous qui bannissez le gras dans les plats, Qu’une salade piémontaise en barquette peut contenir 25g de lipides pour 100g de produit, alors que les sardines  à l’huile en boite n’en contienne que 10,5g pour le même volume! (2,5 fois plus de gras dans une salade que dans les sardines à l’huile faut quand même le faire, non ?)   Faites vous toujours attention en achetant du jambon en hyper, que la teneur en glucose varie de 0 à 20g pour 100g soit environ deux carrés de sucre par tranche de 50g.

Vous pouvez vérifier tout ceci  ici.  

Je vous passe les « bienfaits » sanitaire du glutamate de sodium (E 621) devenu quasiment incontournable et autres nitrites ou nitrate de sodium (E251) présent dans les viandes en barquette et pratiquement toutes les charcuteries conditionnées. Les âmes peu sensibles peuvent jeter un œil là pour se documenter sur leur  « qualité alimentaires ».

additifs-alimentaires

Toute cette démonstration car je suis convaincu qu’il serait beaucoup plus constructif de surveiller l’approvisionnement des crèches et de nous informer correctement sur les risques à terme de notre nouveau mode alimentaire, plutôt que de nous faire un flan sur une arnaque qui ne génère aucun autre préjudice que moral. Il est bien entendu indispensable de mettre fin à cette blâmable escroquerie et j’espère que les reponsables seront sévèrement punis mais que la solution évoquée de détruire le produit sera abandonnée puisqu’il est sain, et remplacée par une distribution gratuite aux démunis…Mais ça personne ne l’évoque.  L'éthique serait elle aussi périmée que les poulets parisiens ?

Sur ce :

 

BON APPETIT !