Certains, paraît-il, craignent de s’y ennuyer. Je n’ai jamais eu cette angoisse. Il faut dire que même si mon métier me plaisait beaucoup, je savais occuper mes vacances. J’ai donc beaucoup de mal à comprendre que l’on ne puisse aspirer à rien autre qu’à ce doux et tendre plaisir.

11

image du net

Depuis 2009 après quelques séjours en milieu hospitalier…Bin voui moi c’est à la retraite que je me suis collé en arrêt maladie, Entre bénévolat actif, promenades, photos, blog et autre occupations je trouve toujours les journées bien courtes. Par contre les fins de mois, elles, sont assez longues. Surtout les trente derniers jours comme disait Coluche.

12

image du net

Alors faire un peu d’argent de poche, aussi minime que cela puisse être, en complément de ma maigre pension est une idée qui me trotte dans la tête depuis quelques temps. Il y a environ trois semaines j’apprends que la correspondante locale du Dauphiné Libéré quitte la région.  Je contacte donc le journal, rendez vous m’est accordé. Petit entretien avec la responsable d'agence et quelques jours après je reçois un projet de billet sur l’activité d’une asso locale. Je sollicite un rendez-vous avec la présidente de ladite assoce et l’obtiens assez rapidement

images

image du net

Je suis reçu chez elle, prends quelques notes, apéenne la dame. Sitôt de retour je rédige mon petit billet,

index

image du net

Puis compresse ma photo et envoie le tout en mail. Ce matin je suis de nouveau reçu à l’agence et me voilà officiellement correspondant local de presse. Mardi prochain rendez vous avec l’actuelle correspondante qui laisse sa fonction en fin d’année. Je vais donc bosser un peu avec elle pendant deux mois avant de me débrouiller seul. Va falloir abandonner d’autres occupations, je vais lâcher courant 2014 la tréso du Mollard, mais vais toutefois y rester le garde champêtre actif que l’on connait. C'est juste pour me libérer un peu des paperasses.

2

image du net

Qui donc a désigné la retraite :

 

CESSATION D’ACTIVITÉ ?